Islam Religion Humanité.  Index du Forum Islam Religion Humanité.
L'enregistrement ne prend que quelques secondes. Copier/coller de ce lien : http://forumalgerie.xooit.com/profile.php?mode=register ou cliquez sur S'enregistrer ci-dessous.
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

EN DIRECT. Ukraine : le bilan pourrait frôler les 100 morts

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Islam Religion Humanité. Index du Forum -> Bienvenue Islam Religion Humanité -> Administration. Reglement. -> -> -> > -> Le journal -> L'actualité Internationale
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Mont du desert
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 29 Jan 2010
Messages: 5 084
Localisation: france
Masculin
Point(s): 2 111
Moyenne de points: 0,42

MessagePosté le: Jeu 20 Fév - 17:34 (2014)    Sujet du message: EN DIRECT. Ukraine : le bilan pourrait frôler les 100 morts Répondre en citant

EN DIRECT. Ukraine : le bilan pourrait frôler les 100 morts 
Al.H. et E.Pe | Publié le 20.02.2014, 09h16 | Mise à jour : 17h15




Kiev, ce 20 février. Les manifestants, casqués et armés de gourdins, protégées par des boucliers semblables à ceux des policiers, ont escaladé leurs propres barricades avant de se lancer à l'assaut d'un cordon des forces de l'ordre. | BULENT KILIC / AFP
1/9 
 

 
La trêve annoncée mercredi soir par le président ukrainien Viktor Ianoukovitch, n'a pas eu lieu. Jeudi matin, des centaines de manifestants ont repris le contrôle de «Maïdan», la place de l'Indépendance, à Kiev, haut lieu de la contestation occupé depuis près de trois mois, après avoir chargé le cordon de police.
Le bilan humain, largement provisoire tant la situation est confuse, fait état d'au moins 25 manifestants morts depuis jeudi matin. Le ministère de lasanté indique par ailleurs que deux policiers ont été tués. Certains médias font néanmoins état d'un bilan deux fois plus lourd.

EN IMAGES. Kiev s'embrase à nouveau ce jeudi

Les manifestants, casqués et armés de gourdins, protégées par des boucliers semblables à ceux des policiers, ont escaladé leurs propres barricades avant de lancer l'assaut. Les policiers ont reculé sur plusieurs centaines de mètres, abandonnant le terrain qu'ils avaient repris lors d'un assaut dans la nuit de mardi à mercredi. Toute la nuit, des manifestants ont harcelé de cocktails molotov et de fusées de détresse les policiers anti-émeute qui répliquaient régulièrement par des tirs de grenades assourdissantes et de gaz lacrymogène. Un policier a été capturé par les manifestants, qui l'ont conduit à l'intérieur de leurs lignes, au centre de la place, selon des images télévisés.

EN IMAGES. Nouvelle soirée de tension mercredi à Kiev

Ce regain de violences survient alors que les ministres des Affaires étrangères français, allemand et polonais sont arrivés à Kiev pour rencontrer le président Viktor Ianoukovitch et les dirigeants de l'opposition. Le maire de la ville de son côté décidé de quitter le parti au pouvoir après «un bain de sang».

>>> LES EVENEMENTS DE CE JEUDI :

VIDEO. Les images en direct de Maïdan, par Espreso TV, chaîne privée ukrainienne


17h15. La Maison Blanche se dit «scandalisée» par les tirs contre manifestants.

17h13. 67 manifestants ont été tués dans les violences, selon les autorités municipales. 

16h42. Le bilan de 100 morts pourrait être dépassé. Si les chiffres de l'opposition se confirme, en ajoutant à ceux des policiers tués dans les affrontements, on approcherait de ce dramatique constat. Sur place, la situation reste confuse, des cadavres jonchent les rues dans certains quartiers. 

16h35. Quand une jeune fille annonçait sa mort sur Twitter. Olesya Zhukovskaya, une infirmière volontaire a inquiété la toile en twittant «Je meurs» sur le réseau social ce jeudi matin. D'autres photos de la jeune femme ensanglantée au niveau du cou circulaient sur la toile. Pendant plusieurs heures, le net s'est enflammé sur Twitter, sans nouvelles de la manifestante. Finalement, une internaute a indiqué qu'Olesya était vivante, reliée à un respirateur.

Le tweet d'Olesya, «Je meurs»



16h18. L'UE va vers des sanctions ciblées et un embargo sur le matériel de répression. Selon un projet de conclusions, les ministres vont se prononcer sur l'adoption de «mesures ciblées contre les responsables des violences et de l'usage excessif de la force», indique une source diplomatique.

16h03. 67 policiers ont été enlevés par les manifestants, selon le ministère de l'Intérieur.

15h52. Le ministre des Affaires étrangères Laurent Fabius et ses homologues polonais et allemand vont rencontrer l'opposition, selon nos informations. Ils viennent de terminer l'entretien avec Ianoukovitch, soit cinq heures de discussion. Ils resteront finalement à Kiev et garderont un contact avec Bruxelles.

15h38. La Russie envoie un représentant à Kiev. A la demande du président Ianoukovitch, Moscou envoie un émissaire pour une médiation.

15h30. Plus de 60 manifestants tués par balles, selon le service médical de l'opposition.

15h15. A Kiev, les policiers ont fait usage d'armes à feu pour «légitime défense», selon un communiqué officiel du ministère de l'Intérieur. Ils auraient tiré sur des inconnus ayant tiré sur des forces de l'ordre dans la matinée. «Pour préserver la vie des policiers, il a été décidé de les ramener sur des positions plus sûres et d'utiliser des armes, en légitime défense (...) Les policiers ont le droit d'utiliser les armes à feu», détaille le service de presse des troupes de l'intérieur. 

15h10. La réunion des ministres des Affaire étrangères n'a toujours pas démarré. Initialement prévue à 14 heures à Bruxelles elle doit réunir tous les chefs de l'a diplomatie de l'UE. Trois manquent néanmoins à l'appel : les représentants allemand, français et polonais sont toujours à Kiev, à la rencontre du président Viktor Ianoukovitch. 

14h30. Selon plusieurs médias russes, le président ukrainien a interrompu les discussions avec les ministres européens le temps de s'entretenir avec son allié Vladimir Poutine.



14h28. Lavrov dénonce les éventuelles sanctions de l'UE comme une «tentative de chantage». Le ministre des Affaires étrangères russe Sergeï Lavrov a dénoncé jeudi les éventuelles sanctions de l'UE contre des responsables des violences en Ukraine comme une «tentative de chantage».

VIDEO. Ukraine: Bruxelles demande la « fin immédiate de la violence »


14h25. Londres condamne la répression des manifestants. Le secrétaire d'Etat britannique chargé de l'Europe, David Lidington, «fait part de ses vives préoccupations concernant les informations faisant état de violences et de décès, et précise que toute intervention contre les manifestants pacifistes sur la place de l'Indépendance était inacceptable».

VIDEO. Ukraine: les leaders de l'opposition appellent à «arrêter le bain de sang»


14h10. L'UE étudierait un embargo sur les armes. L'Union européenne étudierait un embargo sur les armes et le matériel au service de la répression, en plus de sanctions ciblées contre les responsables des violences. Le projet de conclusions «appelle le gouvernement à faire preuve d'une retenue maximum et l'opposition à se démarquer de ceux qui recourent à l'action radicale. Toute nouvelle escalade, notamment l'instauration de l'état d'urgence, doit être évitée».


Des soldats tirent sur la foule des manifestants (AFP/DAMIEN SIMONART)

14h05. Angela Merkel presse Ianoukovitch à dialoguer avec l'opposition. La chancelière a téléphoné au président ukrainien et lui a «fortement conseillé» d'accepter une offre de l'Union européenne pour «soutenir un dialogue entre le gouvernement et l'opposition», tout en condamnant «avec force l'escalade récente» de la violence.



14 heures. Les discussions se prolongent. La rencontre entre les trois ministres des Affaires étrangères français, allemand et polonais avec le président Ianoukovitch dure plus longtemps que prévu. Elle est toujours en cours, indiquait le compte Twitter de la diplomatie allemande, il y a 45 minutes.




12h55. Le maire de Kiev quitte le parti au pouvoir, et dénonce un «bain de sang». «Je suis prêt à tout faire pour arrêter la lutte fratricide et le bain de sang dans le coeur de l'Ukraine, sur la place de l'Indépendance. La vie humaine doit être la valeur supérieure dans notre pays et rien ne doit contredire ce principe», vient de déclarer Volodymyr Makeïenko en ajoutant qu'il quittait le Parti des régions au pouvoir.

12h50. La police appelle les habitants de Kiev à rester chez eux. «En ce moment, il vaut mieux limiter les déplacements en voitures particulières et ne pas sortir dans la rue. Il y a des gens armés avec des intentions agressives dans les rues de Kiev»,  indique le ministère de l'Intérieur dans un communiqué.

VIDEO. Des tirs à balles réelles à Kiev


12h45. Moscou accuse les forces radicales. Le ministre des Affaires étrangères de Russie Sergueï Lavrov accuse des forces radicales de fomenter une guerre civile. Moscou soutient des négociations entre les autorités ukrainiennes et l'opposition pour pouvoir régler «la crise et combattre ensemble des forces extrémistes et radicales qui tentent de fomenter une guerre civile», déclare-t-il, en visite en Irak.

12h35. Un nouveau bilan évoque 50 morts. Selon la coordinatrice des médecins place Maïdan, citée par BFM TV, le nouveau bilan humain des affrontements jeudi matin s'élève à 50 morts.


Le ministre allemand des Affaires étrangères Frank-Walter Steinmeier (gauche) et Laurent Fabius (Capture BFM TV), réunis avec leur homologue polonais au palais présidentiel pour rencontre Viktor Ianoukovitch, le chef de l'état ukrainien

12h20. Deux policiers tués. Le ministère de la Santé fait état de sept morts dont deux policiers. Le ministère de l'Intérieur évoque de son côté un policier tué par balle. Dans la matinée, la police avait indiqué qu'un «sniper» tirait sur des policiers. 

VIDEO. Ukraine: des dizaines de manifestants tués à Kiev


11h47. L'opposition dénonce «une provocation» du pouvoir. Les trois leaders de l'opposition dénoncent une «provocation délibérée» du pouvoir contre les manifestants pacifiques dans un communiqué conjoint.


Vue aérienne des affrontements place Maïdan (AFP/Bulent Kilic)

11h45. Nouveau bilan : 25 morts. Un journaliste de l'AFP a vu huit cadavres gisant sur le sol devant la poste centrale sur le Maïdan, place centrale de Kiev, et dix autres non loin de là, devant l'hôtel Kozatski. Un autre journaliste de l'AFP a compté sept corps dans le hall de l'hôtel Ukraïna, de l'autre côté de la place. Le «Kyiv Post», un quotidien local, évoque de son côté 35 morts, confirmant une information de BFM TV.

VIDEO. Des manifestants visés par des tirs de snipers de l'armée (Belsat TV)


11h35. Fin imminente de la rencontre ? La rencontre est toujours en cours entre les dirigeants européens des Affaires étrangères et le président Ianoukovitch mais les discussions seraient sur le point de s'achever selon un reporter de BFM TV. Une conférence de presse est prévue à son issue.

VIDEO. Ukraine : les images des affrontements à Kiev


11h28. Sécurité rapprochée autour de Laurent Fabius. Baladé entre différents bâtiments de l'administration présidentielle, le chef de la diplomatie française est entré puis sorti à pied du siège de la présidence à Kiev, comme le montre cette photo du reporter d'Europe 1, sur place.




11h20. Une skieuse ukrainienne et son père entraîneur quittent Sotchi. Une skieuse ukrainienne et son père qui est aussi son entraîneur annoncent qu'ils se retirent des jeux Olympiques de Sotchi, afin de protester contre l'usage de la force à Kiev. Bogdana Matsotska, 27e du Super-G et 43e du slalom géant, était inscrite pour le slalom vendredi. L'ex-star de la perche Sergueï Bubka, chef du comité olympique ukrainien, pense que «la meilleure chose pour l'équipe est de rester ici» à Sotchi, selon le porte-parole du Comité international olympique (CIO), Mark Adams.



11h15. Un bilan humain aggravé ? Selon la correspondante de BFM TV à Kiev, le nombre de morts s'élève à 35. Aucun décompte officiel n'est venu confirmer ce chiffre.

11h10. Le siège du gouvernement à Kiev évacué. Le personnel a évacué le siège du gouvernement à Kiev en raison des affrontements.

11 heures. La rencontre entre Ianoukovitch et les dirigeants européens est en cours dans le palais présidentiel. «La rencontre est en cours. Les trois ministres y participent», a déclaré un porte-parole de la présidence. 


Des infirmiers évacuent un manifestant blessé lors des affrontements (AFP/LOUISA GOULIAMAKI)

10h55. «L'UE doit «se retirer» d'Ukraine selon Florian Philippot (FN). Le vice-président du Front National juge «idiot» le fait de menacer de sanctions les dirigeants responsables des violences à Kiev et commande de «remettre la Russie dans le jeu.» Selon lui, «l'Union Européenne a mis de l'huile sur le feu et continue à le faire».

VIDEO. Ukraine : «l'UE a mis de l'huile sur le feu», selon Florian Philippot


10h52. Nouveau bilan provisoire: au moins 17 morts. Un journaliste de l'AFP a vu dix cadavres gisant sur le sol sur le Maïdan, la place de l'indépendance, au centre de Kiev, devant l'hôtel Kozatski. Un autre journaliste a compté sept corps dans le hall de l'hôtel Ukraïna, de l'autre côté de la place. 

10H50. Scènes de chaos à l'hotel Ukraine, sur la place Maïdan, comme le montre cette photo publiée sur Twitter par un correspondant de la BBC. Le bâtiment, où sont installés de nombreux journalistes, s'est transformé en hôpital de fortune où sont accueillis les morts et les manifestants blessés.




10h40. La Russie ne veut pas qu'on «s'essuie les pieds» sur le pouvoir en Ukraine. «Il faut que le pouvoir en exercice en Ukraine soit légitime et efficace, qu'on ne s'essuie pas les pieds dessus comme sur une serpillière», déclare le Premier ministre Dmitri Medvedev devant le gouvernement.

10h35. La place «Maïdan», avant/après. Une montage photo sur Twitter présente la place de l'Indépendance, haut-lieu de la contestation depuis trois mois, avant et après la crise.


(Twitter/DR)

10h30. Bilan humain : au moins dix morts. Au moins dix manifestants ont été tués par balles dans le centre de Kiev jeudi matin selon l'AFP. D'autres sources parlent de 11 morts.

10h20. Des athlètes ukrainiens quittent les Jeux de Sotchi. Des athlètes ukrainiens ont décidé de quitter les Jeux olympiques de Sotchi, annonce le Comité international olympique (CIO). Ni le nombre, ni l'identité des athlètes n'ont été confirmés.

10 h 15. La rencontre avec le président Ianoukovich maintenue ? La rencontre entre les ministres français, allemand et polonais des Affaires étrangères et le président ukrainien semblait être «annulée pour des raisons de sécurité» faute d'un «endroit sûr dans le centre de Kiev». Mais, coup de théâtre, le reporter de BFM explique que les trois ministres européens sont revenus dans le bâtiment de l'administration présidentielle. La rencontre pourrait donc avoir lieu, même si la plus grande incertitude règne tant la situation est chaotique.

10 heures. Le bilan humain s'aggrave. Selon un reporter de France 2, on décompte onze morts à l'hôtel Ukraine, immense bâtiment dominant le Maïdan et transformé en infirmerie de fortune.




9h55. Laurent Fabius quitte le bâtiment où il devait rencontrer Ianoukovitch. Selon un reporter d'Europe 1, Laurent Fabius explique ce «changement de bâtiment pour raisons de sécurité parce qu'il y a des tirs»Selon l'envoyé spécial de BFM TV, le ministre des Affaires étrangères français et la délégation française sont repartis vers un autre bâtiment qui pourrait être le Conseil national de sécurité ukrainien.




9h50. Ayrault demande la reprise du dialogue. «Il faut absolument que le dialogue politique reprenne», souligne le Premier ministre sur France-Info. Jean-Marc Ayrault ajoute qu'«avec la Russie, il faut parler franchement (...) Les Européens doivent parler avec les Russes»

9h43. Au moins un mort, dix blessés dans les nouvelles violences à Kiev. Les victimes ont été atteinte par balles, sans qu'il soit possible de dire s'il s'agissait de balles en caoutchouc ou de munitions réelles.

9h37. Laurent Fabius est actuellement reçu à l'ambassade d'Allemagne par Viktor Ianoukovitch, en compagnie de ses homologues allemand et polonais. Le ministre français des Affaires étrangères a déclaré sur BFM TV que «la priorité est d'arrêter les massacres. La trêve n'a pas duré. Il n'y a pas d'autres solutions que d'aller aux élections. Il faut retourner vers le peuple.» 

VIDEO. Un monastère de Kiev, transformé en hôpital, soigne les manifestants


9 h 30. L'Union Européenne va prendre des sanctions jeudi. Laurent Fabius, le chef de la diplomatie française, a indiqué que l'UE s'apprêtait «à prendre des sanctions contre ceux qui sont responsables de la violence» au micro d'Europe 1, avant d'être reçu par le président Viktor Ianoukovitch. Le ministre des Affaires étrangères a évoqué «la privation de visa, la surveillance et le gel des avoirs d'un certain nombre de responsables». «Il faut taper au portefeuille dans ces cas-là», a-t-il souligné.

VIDEO. Ukraine: les manifestants restent au «Maïdan»


VIDEO. L'escalade de la violence se poursuit dans le centre de Kiev


VIDEO. Fabius et ses homologues allemand et polonais à Kiev jeudi


VIDEO. Hollande et Merkel, unis dans la condamnation


VIDEO. La Commission européenne veut des sanctions





LeParisien.fr 

http://www.leparisien.fr/international/en-direct-ukraine-regain-des-violences-malgre-la-treve-20-02-2014-3608463.php
_________________
LEVOCARNIL 100mg/ml sol buv : Traitement médical pour 1 garçon de 5 ans et sa soeur Kenza de 8 ans a Skikda. Ce médicament n'est pas distribué en Algérie (2010)


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur Yahoo Messenger Skype
Publicité






MessagePosté le: Jeu 20 Fév - 17:34 (2014)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Islam Religion Humanité. Index du Forum -> Bienvenue Islam Religion Humanité -> Administration. Reglement. -> -> -> > -> Le journal -> L'actualité Internationale Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2017 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com powered by ArgenBLUE free template