Islam Religion Humanité.  Index du Forum Islam Religion Humanité.
L'enregistrement ne prend que quelques secondes. Copier/coller de ce lien : http://forumalgerie.xooit.com/profile.php?mode=register ou cliquez sur S'enregistrer ci-dessous.
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Les femmes au sous-sol : Dalil Boubakeur est-il encore progressiste ?

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Islam Religion Humanité. Index du Forum -> Bienvenue Islam Religion Humanité -> Les infos sur les mosquées
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Mont du desert
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 29 Jan 2010
Messages: 5 084
Localisation: france
Masculin
Point(s): 2 111
Moyenne de points: 0,42

MessagePosté le: Lun 23 Déc - 16:07 (2013)    Sujet du message: Les femmes au sous-sol : Dalil Boubakeur est-il encore progressiste ? Répondre en citant

Les femmes au sous-sol : Dalil Boubakeur est-il encore progressiste ?
Fouad Bahri | web rédacteur
Depuis plus de vingt ans, il incarne en France le visage de « l’islam modéré ». Du haut de ses 73 ans, Dalil Boubakeur est à lui seul une institution. Plébiscité par tous les responsables politiques de droite comme de gauche, l’homme rassure. Par sa bonhomie extérieure d’abord, nourrie par un physique sympathique servi par une silhouette ronde, enrobée et sans pilosité, l’image du grand-père jovial qu’on aimerait tous avoir.
Mais aussi par un statut social des plus convenables pour l’administration nationale. Cardiologue de formation et diplomatiquement lié au pouvoir algérien, Boubakeur incarne d’une certaine manière l’image éternel du fonctionnaire idéal de l’islam pour la France.
Régulièrement sollicité par les médias à la moindre affaire sur l’islam, Boubakeur officie avec le grand public comme un médecin le ferait avec ses patients : il rassure d’abord, établit un diagnostic ensuite et prescrit enfin un remède.


Femmes à la mosquée de Paris (Capture d’écran TF1)

Une lettre ouverte à Dalil Boubakeur
Pourtant, l’image respectueuse et policée du Pape de l’islam de France a pris un sérieux coup ces derniers jours. Depuis la décision prise par la Grande Mosquée de Paris (GMP) de reléguer les femmes au sous-sol, dans une autre pièce, alors qu’elles priaient jusqu’à présent au même niveau que les hommes. Une décision hautement symbolique prise sans concertation avec les principales concernées.
Un groupe de ces femmes, décidé à faire valoir leurs droits, ont donc contacté l’administration de la GMP et adressé une lettre ouverte en date du 25 novembre 2013 à Dalil Boubakeur, réputé pour ses prises de position « humanistes ». Ces musulmanes demandent à être reçue par le recteur de la GMP pour avoir une explication et surtout pour avoir la possibilité de faire entendre leur voix. Silence de l’intéressé.
Un mois après ce courrier, et malgré les nombreuses relances, toujours pas de réponse de Boubakeur.
 

Un rassemblement violemment réprimé
Entretemps, les femmes entreprennent une première fois de se rendre au niveau supérieur de la mosquée pour prier dans la salle principale en guise de protestation à ce déménagement arbitraire. Face à l’indifférence et à l’absence de réponse de l’administration, elles décident de revenir samedi 21 décembre.
TÉMOIGNAGE
Sur Facebook, Leila Al Alouf raconte : « Voilà ce qu’il s’est passé aujourd’hui à la GMP lors de la prière de l’Asr [...] L’appel retentit, on se dirige alors vers la salle de prière. La “sécurité” commence à nous hurler dessus de reculer, on nous fait barrage. On insiste, ça hurle, ça pousse, ça nous repousse. Aucun argument n’a été exprimé pour légitimer leur interdiction, seulement des insultes et des menaces. »

Cette fois-ci, un cordon de sécurité de plusieurs dizaines d’hommes leur fait face à l’entrée de la salle de prière. Le lieu leur est clairement interdit.
Décidées à rester sur place, les femmes sont violemment délogées. L’un des hommes qui les accompagnaient sera jeté au sol et rué de coups, au son de « jetez ce Comorien dehors ».
Toujours pas de réponse de Dalil Boubakeur, qui semble retiré dans sa tour d’ivoire.
Les contradictions d’un recteur de paix
Au-delà de la question de la salle de prières, devenue périphérique dans cette histoire, deux choses interpellent les consciences. Le refus par Dalil Boubakeur d’accorder audience et écoute à des femmes attachées à la pratique de leur culte au même titre que les hommes.
En second lieu, c’est la gestion sécuritaire et violente de cette affaire par la GMP qui interpelle. Une réaction qui contraste fortement avec l’image et la réputation d’un homme attaché au dialogue, au débat, à la lecture raisonnée de l’islam et au respect du droit des femmes. Autrement dit, une attitude emblématique se voit ici questionnée : comment un comportement, régulièrement vilipendé et condamné par la GMP, a-t-il pu être pratiqué et validé par ses responsables ?
Une question à laquelle Dalil Boubakeur se devra de répondre s’il croit toujours en cette vision progressiste de l’islam qu’il a si longtemps défendu...
_________________
LEVOCARNIL 100mg/ml sol buv : Traitement médical pour 1 garçon de 5 ans et sa soeur Kenza de 8 ans a Skikda. Ce médicament n'est pas distribué en Algérie (2010)


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur Yahoo Messenger Skype
Publicité






MessagePosté le: Lun 23 Déc - 16:07 (2013)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Islam Religion Humanité. Index du Forum -> Bienvenue Islam Religion Humanité -> Les infos sur les mosquées Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2017 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com powered by ArgenBLUE free template