Islam Religion Humanité.  Index du Forum Islam Religion Humanité.
L'enregistrement ne prend que quelques secondes. Copier/coller de ce lien : http://forumalgerie.xooit.com/profile.php?mode=register ou cliquez sur S'enregistrer ci-dessous.
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Une ville, une histoire. A cause d’une derbouka (1ere partie)

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Islam Religion Humanité. Index du Forum -> Bienvenue Islam Religion Humanité -> De belles histoires à méditer.... qui donnent à réfléchir.
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Mont du desert
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 29 Jan 2010
Messages: 5 084
Localisation: france
Masculin
Point(s): 2 111
Moyenne de points: 0,42

MessagePosté le: Dim 22 Sep - 06:52 (2013)    Sujet du message: Une ville, une histoire. A cause d’une derbouka (1ere partie) Répondre en citant

Une ville, une histoire
A cause d’une derbouka
(1ere partie)


9/9/2013
 
Scène n Nous sommes à Alger, en 2005. Yasmine, une mère de famille de 25 ans habitant Bab El-Oued rend visite à sa cousine Sabah, 23 ans, qui doit se marier dans une dizaine de jours.

Dans ses bras, Yasmine avait un gros sac en papier qui visiblement contenait un objet volumineux. 
— Alors Sabah, comment se prépare ton mariage ? Plus que dix jours et tu t’en iras dans un cortège magnifique qui te mènera vers le bonheur…
— Zaama, c’est vrai… le mariage c’est le bonheur ?
— Pour être franche avec toi, le mariage c’est un peu comme un jeu de hasard… On peut gagner, tout comme on peut perdre…
— Dans les jeux de hasard, il est rare que l’on gagne…
— C’est juste… mais ce n’est pas pour te faire peur, Sabah… mais les hommes, il faut s’en méfier… quand il est pauvre, il se fait petit, il te fait pitié même lorsqu’il t’offre les années les plus misérables de ton existence, et quand il commence à devenir riche et important, il commence à chercher un bon moyen pour te renvoyer chez tes parents… oh ! mais qu’est-ce qui me prend de te parler de toutes ces horreurs ? Cela ne te concerne pas ! Toi, Yasmine, belle comme tu es, ton mari tu vas le mener à la baguette.
La future mariée rit un bon moment puis répondit une fois qu’elle eut recouvré sa sérénité. 
— Non, je n’ai pas l’intention de le faire marcher à la baguette, si lui non plus, n’a pas cette intention envers moi, ce n’est déjà pas mal.
— C’est une très bonne réflexion, Yasmine… Allez, allez, dis-moi, où en es-tu avec ton mariage ?
— Ça se prépare bien… Tout est prêt normalement… 
— Yasmine exhibe le sac en papier et lance jovialement : 
— En tout cas, moi, j'ai terminé mes préparatifs… J'ai acheté ce qui me manquait. 
— Qu'as-tu acheté ? 
— Tu ne devines pas ? Je t’avais dit que j’en achèterais une. J'ai acheté une derbouka !
Je te l'ai promis : ton mariage sera mémorable. «N'hawlouha !» ( : on fera du bruit, on cassera la baraque !).
Yahia Béjaoui
(à suivre…)
 

_________________
LEVOCARNIL 100mg/ml sol buv : Traitement médical pour 1 garçon de 5 ans et sa soeur Kenza de 8 ans a Skikda. Ce médicament n'est pas distribué en Algérie (2010)


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur Yahoo Messenger Skype
Publicité






MessagePosté le: Dim 22 Sep - 06:52 (2013)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Mont du desert
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 29 Jan 2010
Messages: 5 084
Localisation: france
Masculin
Point(s): 2 111
Moyenne de points: 0,42

MessagePosté le: Dim 22 Sep - 06:52 (2013)    Sujet du message: Une ville, une histoire. A cause d’une derbouka (2éme partie) Répondre en citant

Une ville, une histoire
A cause d’une derbouka
(2éme partie)


10/9/2013
 
Résumé de la 1re partie n Yasmine rend visite à sa cousine qui se marie bientôt pour lui annoncer qu’elle a acheté une… derbouka pour les besoins de la grande fête. 

— Yasmine déclara à la future mariée :
— Ton cortège entrera dans l'histoire de Bab El-Oued et d’Alger. Les gens en parleront pendant des années, crois-moi. 
— Oh ! Yasmine, tu es si heureuse qu'on aurait dit que c'est ton mariage que tu célèbreras… Je suis très émue… Sincèrement émue. 
— Oh ! Sabah ! tu oublies que quand nous étions gamines nous étions comme des sœurs. — Toi et moi n’avons que des frères.
— C’est vrai, Yasmine, tu étais la sœur et la confidente que je n’ai jamais eue.
— Et ça a toujours été la même chose pour moi. Quelques jours plus tard, le cortège nuptial démarra du domicile de Sabah qui se trouvait aussi à Bab El-Oued. Il devait se rendre à Rouiba. C'est là que la jeune mariée allait commencer une nouvelle vie avec un jeune commerçant. Le cortège venait d'arriver à Bab-Ezzouar lorsque Yasmine, qui jusque là s'était contentée de taper des mains pour accompagner le klaxon de la voiture de son mari, décida de passer à l'action. A la vraie action. Elle sortit sa tête de la portière puis toute la partie supérieure de son corps. En la voyant Mahmoud, son mari, s'affola. 
— Wach bik ya m'ra ! Tu es folle ? 
— Non… je ne suis pas folle. «Rayha nderbek» (Je vais jouer avec la derbouka) ! Je n'ai pas acheté une derbouka pour rien. 
— Mais tu peux utiliser ta derbouka tout en étant dans la voiture. Là, tu prends un risque fou ! 
— Khellini nderbek, je te dis ! Ce n’est pas tous les jours qu’on a l’occasion de se défouler ! 
— Maudis Satan, ya m'ra. Ce n’est pas une bonne manière de se défouler ! Un accident est vite arrivé. Imagine que quelque automobiliste cinglé nous double. Il va t'emporter avec lui. 
— Personne ne nous doublera. Toi, tout ce que tu dois faire c’est de ralentir un peu et de rouler bien droit pour que je puisse jouer comme il faut avec cette «derbouka»
Yahia Béjaoui 
(A suivre…)
 

_________________
LEVOCARNIL 100mg/ml sol buv : Traitement médical pour 1 garçon de 5 ans et sa soeur Kenza de 8 ans a Skikda. Ce médicament n'est pas distribué en Algérie (2010)


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur Yahoo Messenger Skype
Mont du desert
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 29 Jan 2010
Messages: 5 084
Localisation: france
Masculin
Point(s): 2 111
Moyenne de points: 0,42

MessagePosté le: Dim 22 Sep - 06:52 (2013)    Sujet du message: Une ville, une histoire. A cause d’une derbouka (3éme partie) Répondre en citant

Une ville, une histoire
A cause d’une derbouka
(3éme partie)


11/9/2013
 
Résumé de la 2e partie Yasmine est dans la voiture de son mari. Ils font partie du cortège nuptial qui emmène Sabah une cousine, au domicile de son mari. Yasmine sort son buste de la voiture. 

— Yasmine, maudis Satan qui t’inspire des idées aussi malsaines ! Tu es en train de te ridiculiser ! Tu es mère de deux garçons et tu te comportes comme les supporters de foot les plus mal éduqués.
— Allez, descends de cette portière…
— Non, je ne descendrai pas…J’ai promis à Sabah que la fête de son mariage sera mémorable et elle le sera ! Tu dis que je suis ridicule, non ! Ce n’est pas vrai… Je ne fais qu’exprimer ma joie… Je suis heureuse parce que ma cousine Sabah se marie… Au fait où est le caméraman du cortège ? Je lui ai dit de me filmer quand je sortirai mon buste de la portière avec ma derbouka. Ah ! si jamais il ne me filme pas, il ne sera pas payé ! Sinon, pourquoi j’ai…?
Yasmine n'a pas le temps de terminer sa phrase… Son poids et ses gesticulations étaient tels qu'ils avaient ouvert la portière sur laquelle elle était assise et elle tomba sur la route alors que la voiture roulait à quelque 70km/h. Mahmoud s'arrête en catastrophe et tout le cortège en fait autant. 
Dans une des voitures du cortège, il y avait un médecin et il descendit pour voir en quoi il pourrait être utile.
Après avoir examiné Yasmine, il dit à son mari :
A première vue, je crois qu’elle a une fracture au bras droit mais je n’en suis pas sûr. Les radios sont nécessaires.
Yasmine s’allongea sur le siège arrière de la voiture de son mari tandis que leur fille de trois ans monta dans la voiture de ses grands-parents.
Pendant que le cortège reprenait sa route, Mahmoud et quelques proches emmenèrent Yasmine à l'hôpital le plus proche. Après plus de cinq radios, les médecins décrétèrent qu’il y avait plus de peur que de mal. Yasmine était solide et n'avait eu rien de cassé. Un vrai miracle. Mais il aurait fallu un autre miracle pour dissiper la colère et la honte de Mahmoud dont tout le monde ne parlait que de sa femme en plaisantant : Elle est tombée de la voiture à cause d'une derbouka ! Ce miracle n'eut pas lieu et Yasmine fut répudiée. Et elle était devenue celle qui a été répudiée à cause d'une derbouka ! 
Yasmine avait promis à Sabah que son cortège entrerait dans l'histoire et que les gens en parleraient pendant des années. De ce point de vue, elle avait eu raison ; c’est un grand succès. 
Yahia Béjaoui
 
Info Soir Algérie 

_________________
LEVOCARNIL 100mg/ml sol buv : Traitement médical pour 1 garçon de 5 ans et sa soeur Kenza de 8 ans a Skikda. Ce médicament n'est pas distribué en Algérie (2010)


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur Yahoo Messenger Skype
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 23:35 (2017)    Sujet du message: Une ville, une histoire. A cause d’une derbouka (1ere partie)

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Islam Religion Humanité. Index du Forum -> Bienvenue Islam Religion Humanité -> De belles histoires à méditer.... qui donnent à réfléchir. Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2017 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com powered by ArgenBLUE free template